Épinard Premium est lancé 🚀

Comprendre. Choisir. Investir.

Je découvre

Investir dans la forêt - Épinard 🌳 #12

Investir dans la forêt avec Ecotree

Investir dans la forêt - Épinard 🌳 #12
Photo by kazuend / Unsplash

Hello à tous !

Après le lancement d’Épinard Premium la semaine dernière, on ne perd pas le rythme. ✍️

Au menu de cette 13ème édition :

  • Ask me Anything !
  • Investir dans la forêt avec Ecotree
  • Quelques actus

Let’s go !

Gaël 🌳


👋 Pas encore inscrit ? Ne ratez pas les prochaines éditions 👇


⌚ Plus que 7 jours pour profiter de l’offre de lancement

Pour ceux qui ont raté l’info, Épinard Premium est lancé depuis dimanche dernier. 🚀

👉 Il ne vous reste donc plus que 7 jours pour profiter des 10€ de remise sur l’abonnement annuel.

La première édition premium arrivera dans votre boîte mail le 16/10.


Ask Me Anything

Posez-moi toutes vos questions via le formulaire ci-dessous 👇

Les questions/réponses du mois

Thibaud - Pour investir sur les plateformes de crowdfunding, est-ce que tu conseilles d'ouvrir un PEA/PME ? Et si oui, est-ce que tu as un conseil sur une banque chez qui l'ouvrir ?

Hello Thibaud,

Oui, il est plus intéressant d’investir via son PEA ou PEA-PME.

En effet, les bénéfices, dividendes ou plus values éventuelles ne sont pas imposés dans le PEA mais uniquement en cas de retrait (à partir de 5 ans d’ancienneté du PEA ou PEA-PME).

Attention :

  • les prélèvements sociaux (de 17,2%) s’appliquent bien en cas de retrait, même après 5 ans.
  • Les frais de gestions peuvent être élevés (jusqu’à plusieurs centaines d’euros) pour intégrer vos titres de crowdfunding dans votre PEA ou PEA-PME

Pour en ouvrir un, peu de choix parmi les banques éthiques ou ceux proposant des comptes « vert ».

À date, seul le Crédit Coopératif propose un PEA mais les frais sont plutôt élevés. Sinon, il faudra se rabattre vers la Banque Postale ou le Crédit Mutuel Arkea (Fortuneo pour la version en ligne).


Faire pousser des arbres avec Ecotree

Ils sont bretons ! Rien que pour ça, ils méritaient d’être mentionnés dans cette édition !

Ils ont surtout créé une offre rendant accessible l’investissement forestier. Ecotree est à l’honneur ce mois-ci !

On ne va pas se le cacher, quand on investit dans la forêt, il n’est pas question de devenir millionnaire en 6 mois.
Le rendement d’un tel investissement est plutôt faible (1 à 3% par an).

Mais je pense ne pas être le seul à rêver d’aller se balader dans sa forêt. 😍

L’occasion de mettre un coup de projecteur sur le monde de l’investissement forestier.

La forêt en France

En France, les forêts c’est presque 1/3 du territoire national, plus précisément 17 millions d’hectares (source). En progression de 2,8 millions ha par rapport à 1985.

Ce qui fait de la forêt française la 4ème plus grande d’Europe, derrière nos amis Suédois, Finlandais et Espagnols.

D’un point de vue environnemental, on estime que la forêt française absorbe 50 millions de tonnes de CO2 par an (source) soit l’équivalent des émissions annuelles de 4,5 millions de Français.

C’est l’un des rares puits de carbone que l’on maîtrise.
Il est donc nécessaire de développer et de prendre soin de nos forêts.

Comment acheter une forêt ?

Bonne nouvelle : les 3/4 des forêts françaises sont privés, vous pouvez donc vous porter acquéreur.

Mauvaise nouvelle : les prix sont plutôt élevés. En 2019 le prix moyen de la forêt non bâtie était de 4 190€/ha.

Mais comme en immobilier, les prix varient fortement d’une forêt à une autre (Retrouvez les prix près de chez vous ici).

Pour réaliser votre rêve de devenir propriétaire d’une forêt, vous aurez plusieurs possibilités :

  • Achat en direct : vous devenez propriétaire et donc responsable de la gestion de votre forêt. Cela nécessite de nombreuses compétences et de la disponibilité pour gérer correctement son bon développement.
  • Acheter des parts d’un Groupement Foncier Forestier (GFF) : Pour acheter à plusieurs  un ou des massifs forestiers dont la gestion sera généralement déléguée. A savoir : les GFF ont un nombre d’investisseurs et un montant d’en-cours limités. Pour les pros de l’immobilier, c’est comparable à une SCI Familiale.
  • Investir dans un Groupement Forestier d’Investissement : Similaire au GFF, sans limite d’investisseurs et d’en-cours. Le GFI investit dans un nombre important de massifs forestiers ce qui permet de diversifier votre investissement. Pour les pros de l’immobilier, c’est comparable à une SCPI
  • Acheter des arbres sur Ecotree : en plus la plupart des forêts sont accessibles au public
💡 Bon à savoir : il existe des GFF ne cherchant pas à générer de profits pour les investisseurs. On parle alors de GFF de conservation ou de reboisement.

Quels revenus et dépenses pour un propriétaire de forêts ?

Et oui être propriétaire, ce n’est pas que les balades en forêt…

Afin de jouer pleinement son rôle de puits de carbone, la forêt doit être gérée de manière durable.

Ce qui implique des dépenses régulières :

  • Achat et plantation de nouveaux arbres
  • Entretien régulier (traitement des champignons, dégagements, élagages, etc)
  • Appel à expertise pour définir et mettre à jour le plan de gestion de la forêt
  • Assurances (incendie, tempête)

Détenir une forêt génère quelques revenus provenant :

  • de la vente de bois lors des coupes (même dans une gestion durable de la forêt)
  • d’éventuels droits de chasse, de pêche ou même de cueillette sur la propriété
  • de la vente d’équivalents carbones via le label bas carbone (plus d’infos ici)
  • d’une éventuelle plus-value à la revente. Le prix des forêts s’est apprécié d’environ 3%/an sur les 20 dernières années.
  • de placements financiers en cas d’investissement en GFF ou GFI, la trésorerie pouvant générer quelques revenus financiers.

L’investissement forestier possède surtout une botte (pas si) secrète : les niches fiscales.

  • les forêts et groupements forestiers n’entrent pas dans le calcul de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)
  • En cas de succession, les actifs forestiers sont exonérés à hauteur de 75%. Pour une part de groupement forestier, uniquement le montant réellement investi en forêt peut être exonéré.
  • Et cerise sur le gâteau : 18% à 25% du montant de votre investissement en groupement forestier peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (niche fiscale IR-PME). Attention toutefois au plafond si vous réalisez d’autres investissements par ailleurs (Lien)

Ecotree : achetons des arbres

Ecotree propose une offre singulière pour rendre l’investissement forestier hyper accessible.

Cette offre se base sur 3 “mécanismes”:

1️⃣ La dissociation du foncier (le sol) et du massif forestier (les arbres)
Quand vous achetez un arbre sur la plateforme, vous n’êtes pas propriétaire du sol, qui reste la propriété d’Ecotree ou d’un propriétaire tiers.

A savoir : Une partie du prix de votre arbre sert en réalité à financer le foncier pour Ecotree.
2️⃣ La vente à l’unité des arbres

Vous pouvez acheter un arbre à l’unité.

En réalité vous faites l’acquisition :
  • d’un arbre en particulier dans le massif
  • d’un droit sur les revenus de la coupe du massif
De cette manière, s’il arrive quelque chose à votre arbre avant la maturité du massif, vous percevrez tout de même une partie des revenus de la coupe (au prorata de votre investissement).
3️⃣ Des modes de souscription innovants

Les montants pour acheter un arbre étant relativement faibles, vous pouvez acheter des packs ou encore souscrire à un abonnement mensuel.

Il est également possible d’offrir un arbre : une bonne idée pour remplacer le traditionnel bibelot made in china de Noël 😉

L’offre d’Ecotree comporte quand même plusieurs limites à avoir en tête avant d’investir :

  • La durée d’investissement est longue (très longue) et dépasse régulièrement les 30 ans.
  • Vous ne bénéficierez pas des éventuels gains de revalorisation du sol
  • Il n’est pas possible de bénéficier des avantages fiscaux (déduction impôt sur le revenu, succession …)
  • Il s’agit d’un placement peu liquide, en cas de nécessité, la revente de vos arbres pourrait s’avérer compliquée…

PS : Pour ceux qui veulent regarder tout ça en détail, Ecotree a réalisé une note d’information à destination des investisseurs qui (chose rare) est très explicite ! le lien


Actualités

Après les sécheresses et canicules de cet été, ça commence à bouger sur le front de l’écologie :


That’s it ! J’espère que vous avez appris des choses !

Pour découvrir un placement responsable chaque mois, inscrivez-vous à la newsletter gratuite ici. (1450+ Inscrits)

Pour vous aider à faire votre choix, passez à Épinard Premium ici

Vous souhaitez mettre en avant votre marque ou entreprise ? Sponsorisez la newsletter

À très vite !

Gaël 🌳