Épinard Premium est lancé 🚀

Comprendre. Choisir. Investir.

Je découvre

Les cryptos, un investissement responsable ? [Premium]

Les cryptomonnaies, c'est technique, polémique et éminemment politique. Un format long pour y voir plus clair.

Les cryptos, un investissement responsable ? [Premium]
Photo by Kanchanara / Unsplash

Préambule

Quelques news avant de commencer :

ℹ️
Une version bêta de la plateforme d’investissement est disponible pour les abonnées premium, n’hésitez pas à me faire part de vos retours directement sur la page.
Cliquez ici pour y accéder.

Revenons-en au sujet du jour : les formats longs, c’est quelque chose qui me tient à cœur. Je suis convaincu que certains sujets méritent mieux qu’un résumé en une centaine de mots.

Surtout, si l’on souhaite prendre un pas de recul et peser correctement le pour et le contre d’un sujet.

Ce 1er long format est donc un test, en espérant que cela vous plaise.

🎙️
👌 Avant de vous lancer dans la lecture, je vous propose de vous faire une bonne boisson chaude et de vous installer confortablement.
Bonne lecture. 😉

Let's Go

Gaël 🌳


Introduction

Comme premier sujet, j’ai choisi de traiter celui que je maîtrise le moins dans l’univers des finances personnelles : Les cryptomonnaies.

C’est un sujet difficile selon plusieurs aspects :

  • c’est technique : il fait appel à des technologies que peu maîtrisent réellement.
  • C’est polémique : on ne compte plus les articles pour ou contre assenant des arguments à l’emporte-pièce.
  • C’est éminemment politique : la blockchain a le potentiel de changer l’économie et donc de redessiner nos relations avec le monde qui nous entoure

Mon objectif en écrivant cette édition est de vous donner les ordres de grandeur et les clés de lecture pour que vous soyez en capacité de mieux appréhender ce placement et la diversité qu’il recouvre.

Pour cela, voici les questions qui seront abordées :

  • Comment ça fonctionne ?
  • Qu’est-ce que ça consomme ?
  • Est-ce que ça pollue ?
  • Comment ça peut être utile ?
  • Quels sont les exemples concrets ?

Voici donc le sommaire de cette édition :

  1. La blockchain : origine, fonctionnement et utilité
  2. Cryptos & Tokens
  3. Les critiques de la blockchain : blanchiment, consommation, émissions
  4. POS, le futur de la blockchain ?
  5. Regenerative Finance - ReFi
  6. Exemples de projets blockchain
  7. Conclusion
  8. Glossaire

1. La Blockchain

Avant de rentrer dans le dur du dossier, il me semblait opportun de revenir brièvement sur l’histoire de cette technologie et sur quelques grandes définitions.

Un glossaire est également disponible en fin d’article 😉

1a. Origines de la blockchain

L’origine de la blockchain est drapée de mystère.

En 2008, un livre blanc présentant les fondements du Bitcoin apparaît sur des forums, il a été écrit par une personne ou un groupe de personnes utilisant le pseudo Satoshi Nakamoto.

Son ou leurs identités n’ont jamais été révélées.

En réalité, la technologie existe depuis les années 1980, avec les travaux de David Chaum sur les réseaux mutuellement méfiants.

Cependant, il n’a pas réussi à obtenir le soutien des banques pour son projet et l’internet de l’époque était trop peu développé pour supporter la technologie.

C’est donc en 2009, que la première blockchain est créée en même temps que la cryptomonnaie qui lui est associée bitcoin.

La première transaction en bitcoin à lieu le 22 mai 2010, où 2 pizzas ont été achetées pour 10 000 bitcoins, c’est le fameux Pizza Day. Aujourd’hui ces 10 000 bitcoins vaudraient 168 millions de dollars. Pas chère la pizza…

Depuis, d’autres blockchains ont vu naissance, notamment Ethereum en 2015, présentée comme une plateforme permettant d’exécuter des applications décentralisées.

S’en est suivie une progression relativement dans l’ombre jusqu’en 2017 où la valeur du bitcoin passe de 1000$ au début de l’année à presque 20 000$ en décembre.

Depuis, la forte volatilité des cryptos et les gains mirifiques mis en avant par certains font souvent fantasmer les traders et enflamment les discussions sur les forums.

1b. Comment fonctionne cette technologie ?

La blockchain, littéralement en français “chaîne de blocs” est une série de blocs (eh ouai mon pote 😅).

Chaque bloc contient les transactions que l’on souhaite sauvegarder.

La chaîne est donc un registre accessible en permanence et la plupart du temps publique.

Pour assurer la sécurité des informations présentes dans ce registre, la chaîne est validée par ses participants.

Ces informations sont par nature immuables (destinées à ne jamais être modifiées ou supprimées).

En bon français on parle de Dispositif d’Enregistrement Electronique Partagé (ou Distributed Leger Technology en anglais - DLT)

Pour rajouter une nouvelle transaction et donc un nouveau bloc, celui-ci doit être validé par les participants.

La validation est réalisée en résolvant une équation mathématique complexe. Cette étape est appelée communément “minage” (mining).

Les mineurs sont donc nécessaires pour faire fonctionner une chaîne. Sans mineur pour valider de nouvelles transactions, la chaîne s’arrête.

Crédits : EANET
ℹ️
A noter : il existe pas une unique blockchain, mais bien plusieurs ayant chacune des spécificités. J’en détaillerais quelques-unes plus bas.

1c. A quoi sert-elle ?

Les applications de cette technologie sont variées.

Un objectif commun des projets de blockchain est de pouvoir transférer numériquement une valeur directement entre deux individus. Cette valeur peut être une monnaie, un bien physique, un droit de vote…Etc

En conséquence, toute transaction nécessitant l’intervention d’un tiers de confiance pourrait être réalisée par cette technologie.

  • Les actes notariés
  • Les échanges monétaires
  • Les contrats

Le potentiel de “désintermédiation” est donc très élevé.

Les applications, les plus connues actuellement sont les fameuses monnaies s’appuyant sur la blockchain : les cryptomonnaies.

L’exemple le plus connu est la blockchain Bitcoin qui permet des paiements en ligne de pair à pair sans l’intervention d’une quelconque institution financière.

C’est cela qui lui a valu ses premières lettres de noblesse et ses premiers fans, à la sortie de la crise financière de 2007-2008.


2. Cryptos & Tokens